Investir dans le numérique

Investir dans le numérique

Investir dans le numérique

Appel à manifestation d'intérêt - E-éducation

| More

C’est sur l’ensemble du secteur de l’éducation, pris dans son sens le plus étendu, que l’émergence de projets numériques est souhaitée.
 
L’ambition du FSN est de stimuler le développement d’un véritable marché et de soutenir notamment :

  • les produits, contenus, services et dispositifs pédagogiques nouveaux et innovants accessibles par les élèves, les enseignants et les parents depuis les environnements numériques de travail (ENT) des établissements.
  • les services et ressources numériques permettant un soutien personnalisé aux élèves (plate-forme d’apprentissage, tutorat).
  • la formation continue numérique (qualifiante ou diplômante) si possible en lien avec les branches professionnelles et les universités.
  • des solutions technologiques à potentiel international.

Principes d’intervention

  • Le FSN participe au financement de projets d’investissement rentables, dans une perspective de croissance économique à long terme et à des conditions acceptables pour un investisseur ou un prêteur privé (principe de « l’investisseur avisé »).
  • Le FSN investit dans des projets-cibles de capital risque ou de capital développement pour des montants de l’ordre d’1 million d’euros jusqu’à plusieurs dizaines de millions d’euros (financement FSN). En principe, les projets d’amorçage ne rentrent pas dans son champ d’intervention. Ceux-ci ont vocation à être financés par les fonds privés, qui seront soutenus par un autre dispositif du Programme des Investissements d’Avenir, le Fonds National d’Amorçage (FNA).
  • Le FSN recherche systématiquement un effet de levier en mobilisant des capitaux privés, dans une logique de co-investissement. En règle générale, il limite son intervention à environ 1/3 du besoin de financement.
  • Le FSN peut mettre en oeuvre une large palette d’outils financiers, à l’exception des instruments de garantie.

Ses interventions peuvent notamment se faire :

  • en fonds propres : prise de participation dans des entreprises existantes ou créées pour porter un projet. Toutes les formes juridiques sont envisageables, à l’exception de celles qui étendent la responsabilité des associés au-delà du montant des apports (cas des sociétés civiles et sociétés en commandite, par exemple).
  • en quasi-fonds propres et notamment en comptes courants d’associés, titres participatifs, obligations convertibles...
  • en prêt, au bénéfice des entités sélectionnées : dette classique, senior ou junior.

Cas spécifique des interventions en fonds propre :

  • Le FSN se positionne en actionnaire minoritaire. Il aura la possibilité de s’impliquer dans la gouvernance de certaines entreprises. De façon générale, il évitera le cas où le cumul des participations des actionnaires publics ou pouvant être perçus comme tels (donc y compris les financements via la Caisse des Dépôts, ses filiales ou les fonds qu’elle gère) dépasserait le seuil de la minorité de blocage.
  • Il sera le plus souvent demandé aux porteurs de projet d’organiser la liquidité de la participation du FSN en prévoyant dès le montage les conditions de sortie.

Conditions d'éligibilité

Le FSN a pour objectif d’accompagner les entreprises dans les conditions suivantes :

  • la demande concerne un projet d’investissement identifié,
  • le projet est rentable pour le FSN, à un horizon de temps adapté,
  • le montage proposé permet au FSN d’être co-investisseur minoritaire,
  • le projet se situe exclusivement sur les secteurs définis.

Critères de sélection

L’opportunité pour le FSN d’investir dans un projet sera étudiée selon deux axes :

  • adéquation de l’offre proposée par rapport aux objectifs généraux du programme d’Investissements d’Avenir
  • performances intrinsèques du projet

Je candidate

Le dossier demandé, indispensable pour une première analyse, consiste en une présentation synthétique de votre projet (« business plan »). Il doit au minimum comporter les éléments suivants :

  • description du marché (taille, structure, perspectives)
  • description de l’offre et de l’objectif visé à terme (part de marché, objectif de CA, leadership géographique ou sectoriel, etc.)
  • pertinence de l’offre sur ses marchés (positionnement, besoin couvert, différenciation, innovation, disruption, etc.)
  • analyse de la concurrence
  • présentation de l’équipe et de l’organisation
  • présentation des partenaires et/ou co-investisseurs pressentis
  • présentation du montage juridique et financier envisagé
  • compte de résultat et tableau de trésorerie prévisionnels à 3 ans minimum, faisant apparaitre le besoin de financement

Au-delà de ces éléments et tout au long de l’instruction des projets, la Caisse des Dépôts pourra demander la communication de tout document qu’elle jugera nécessaire, dont une liste indicative est disponible sur le site du FSN (http://fsn.caissedesdepots.fr).
 
Le dossier devra être déposé sur le site du FSN : http://fsn.caissedesdepots.fr
 
Adresse de correspondance :
fsn@caissedesdepots.fr
ou
Caisse des Dépôts/FSN, Département du développement numérique des territoires
72, avenue Pierre Mendès-France
75941 Paris Cedex 13

Document à télécharger


En savoir plus sur le processus de soumission et de financement